Sexe et spiritualité

Un échange privé avec un internaute qu'il m'a gentiment autorisé à publier...

Bonjour,
Je pratique un peu le Kundalini Yoga chez moi, et en ce moment mon chakra coronal s'électrise rapidement et facilement par contre lorsque je fais le Sat Kriya, rien ne se passe, et parfois il arrive que ce soit l'inverse. Pouvez-vous m'éclairer un peu ?

Et pour ce qui concerne la rétention d'énergie sexuelle et la détoxification par l'éjaculation, y a-t-il une fréquence ? J'ai remarqué que j'avais parfois beaucoup plus de résultats après avoir éjaculé et donc un peu détoxifié qu'en faisant rétention pendant plusieurs semaines voire mois.

Cordialement,
David P.
PS : dans mon cas pensez-vous que je devrais retenir mon énergie sexuelle ou bien éjaculer à quelques reprises pour que ma Kundalini se remette à électriser mon corps lors de la pratique du Sat Kriya ?

 

Bonjour David,

Merci de votre question qui est très intéressante. Je vais essayer d'y répondre.

Tout d'abord, vouloir électriser son chakra coronal est pour le moins incongru. Ce chakra ne vous appartient pas : c'est le siège du Guru, ou si vous préférez de l'état divin. Vous devriez vraiment en prendre soin, autant que vous le feriez avec votre enfant. C'est le seul chakra humain extra-corporel. Par conséquent, ce que les gens appellent "égo" n'y a pas sa place. L'expérience humaine à partir de ce chakra est merveilleuse. Elle est divine. Il n'y a pas de place pour de l'électricité, de l'énergie, des visions ou quoique ce soit d'autre. Je l'ai dit, c'est le siège du Guru, ce qui signifie que lorsque le mental fait l'expérience du chakra coronal, il se tait totalement (car cela dépasse le paradigme dans lequel il fonctionne) et c'est l'Intelligence (Bodhi) qui devient le maître du jeu. Cette Intelligence, dépourvue d'objets envahit tout l'être sous forme d'une grande Félicité (Amrit), elle-même irrigant et soignant nos différents corps.

Il est donc logique, et même souhaitable qu'il ne se passe rien lorsque vous faites le Sat Kriya, et encore plus logique que "ce soit l'inverse" comme vous le dites. Sat Kriya invite l'énergie de Kundalini à monter vers le haut pour qu'elle rencontre et s'unisse au Guru et qu'ensuite cet état d'union retombe, comme la pluie, pour irriguer votre corps/esprit.

Parfois cela fonctionne, d'autres fois, non. L'important est de constamment vous préparer, physiquement, émotionnellement et mentalement, à l'expérience. C'est cela le Kundalini Yoga. Eveiller la Kundalini est de la folie, essentiellement égotique. Kundalini-Shakti est l'énergie primordiale de l'Univers : elle fait ce qu'elle veut, elle n'a pas besoin de vous, elle est libre et indomptable. C'est seulement lorsque vous aurez bien préparé le terrain qu'elle vous accordera la grâce de sa présence, et vous serez libéré de toutes les souffrances. A jamais. Sat Kriya est une pratique sacrée et très subtile. Il faut des années pour commencer à comprendre dans son corps la façon dont il "fonctionne". Et encore une fois, tant que vous penserez que vous devez contrôler, électriser ou faire quoique ce soit avec le Siège du Guru, vous ne progresserez pas et vous exposerez à bien des déconvenues. Si vous êtes Sikh, portez un turban, si vous êtes Juif, mettez une kippa... autrement dit, prenez soin du Guru Chakra. Et ne faites pas plus de 3 minutes de Sat Kriya pour rester ensuite 3 minutes en posture du bébé. Peu à peu, vous pourrez augmenter les temps. A la fin d'une session, gardez la posture, faites tribandha poumons pleins (même si c'est techniquement impossible !), puis recommencez poumons vides, puis faites cela 2 fois encore. Posez les mains dans le giron et appliquez mulabandha (1/3 au maximum) et restez tranquille "le long de votre colonne" et concentrez-vous sur la région cardiaque, sans tension. Laissez l'Amrit vous envahir avec reconnaissance.

Parfois, des personnes qui s'intéressent au Kundalini Yoga de Yogi Bhajan se focalisent bien trop sur l'idée de faire sortir l'énergie au-dessus de la tête. Il me semble qu'il s'agit d'une mécompréhension du sens de l'élévation. Bien sûr, il est souhaitable de s'élever, de chercher à faire mieux que les animaux puisque nous avons une intelligence extraordinaire qui nous permet de transcender la routine de la simple survie/reproduction. Mais la véritable élévation ne souffre ni le temps ni l'espace. Il n'y a donc pas de haut ou de bas. Ce ne sont que des concepts. Chaque chakra est le chakra le plus important. Qu'il en manque un seul et vous mourrez immédiatement. Chaque chakra, finalement, est le Guru Chakra. Si vous méditez sur le Shiva Lingam dans le premier chakra, vous pouvez vous éveiller et voir son reflet lumineux briller dans votre tête. Et Shiva se mettre à danser ! Et vous comprenez que le chakra racine est au-dessus de votre tête !

Quant au sperme, sa rétention et la détoxification, je crois que vous faites fausse route. Le sperme n'est rien de moins qu'une contrepartie incarnée de l'Amrit (la bénédiction du divin nectar). La façon dont vous vivez avec votre sperme est exactement le reflet de celle dont vous vivez avec l'état divin. Si vous croyez qu'il faut éjaculer pour s'en débarrasser, comme s'il était toxique, qu'en sera-t-il alors de l'Amrit ? J'espère en tous cas vous rassurer en déclarant que le sperme n'a rien à voir avec une quelconque toxicité. Au contraire, son énergie (ojas) est très puissante, guérisseuse, reconstituante. Et vous avez raison d'essayer de le conserver. En conservant le sperme (qui n'est pas "un" mais composite je le rappelle), on a l'occasion de transformer l'énergie qu'il contient ou représente en quelque chose de plus raffiné, riche et complexe. Physiquement, le corps réabsorbe des substances qui enrichissent la moelle épinière et régénèrent les organes. Psychologiquement, son énergie stimule le fonctionnement des chakras supérieurs, éventuellement jusqu'au chakra coronal où il est expérimenté comme une offrande au Guru. Si vous n'avez pas cette intention d'offrande, de finalement tout votre être, envers votre divinité, vous ne pouvez pas conserver votre sperme. Cela crée des tensions insupportables tôt ou tard. N'est-ce pas ? C'est peut-être pour cette raison que vous avez l'impression de vous détoxifier en éjaculant. En fait, il s'agit plutôt d'une détente. C'est bien la tension qui est toxique, pas le sperme. Vous pourriez apprendre à vous détendre autrement, en cherchant à la source même de ces tensions. Observez aussi le paradoxe religieux des obligations de chasteté et les conséquences dramatiques induites en termes de maladies, dépressions, et surtout déviations sexuelles ! Qu'est-ce que la dévotion si elle n'est pas transformatrice ? Yogi Bhajan connaissait bien le sujet. Aussi conseillait-il à ses étudiants d'éjaculer tous les 45 jours et de n'avoir aucune pratique sexuelle avant l'âge de 27 ans. En revanche, il parlait sans cesse de dévotion, d'amour et de sacrifice. Mais s'il vous plait, ne prenez pas cela à la lettre. Cette recommandation était fondée à l'époque sur l'état et le niveau yoguique des personnes qui l'entouraient. Aujourd'hui, la situation est peut-être pire pour certains et meilleure pour d'autres. Au moins, disons qu'il faudrait peut-être "mettre les wagons" dans un ordre qui convient. Et surement la locomotive en premier ! Cela n'engage que moi, mais je recommanderais à tout homme de cultiver et de développer son état de dévotion avant tout, de vivre en Chardi Kala, nuit et jour si possible, et il lui sera facile et désirable de transformer son sperme en "offrande". Évidemment, cela devrait être une ligne de mire et non un carcan. Au lieu de s'obstiner à percer le chakra coronal, les Kundalini Yogi (et les autres) devraient chercher à se préparer au grand saut du bonheur, tranquillement, et non pas à passer des commandes détaillées au Guru.

Ultimement, dans un état pleinement éveillé, garder, ne pas garder, transformer... devrait être vécu comme le doux frémissement de la danse de notre conscience cosmique, avec ses multiples options, toutes joyeuses et saines. Si vous avez une partenaire, honorez-là comme une déesse car elle est l'incarnation de la Grande Shakti, et recevez la Sagesse Primordiale à travers sa féminité et ce qu'elle implique. Plus vous serez UN avec le Guru, plus vous serez heureux à deux (de même si votre partenaire est un homme).

Comme j'appartiens à plusieurs traditions, je vais essayer de vous décrire la chose autrement. Lorsque l'énergie de conservation/reproduction (1er chakra) s'élève et se raffine, on la désigne alors comme énergie sexuelle (2nd chakra). C'est une simple convention. Cela suggère qu'elle est devenue différente dans ses manifestations, et (censée être) plus fine, plus ouverte, plus vaste et impliquant surtout, au-delà du narcissisme, la notion d'un Autre qui est ici reconnu dans le partage. En réalité, voilà déjà le début d'un chemin d'éveil sur lequel on s'engage dans la rencontre et la "reliance" au Cosmos. Si le raffinement continue correctement sa course, les expériences peuvent être progressivement plus ouvertes et éveillées, et jusqu'au chakra coronal où il ne reste plus que l'émerveillement de Cela-Qui-Est et une totale disponibilité physique et mentale. C'est un parcours souhaitable pour qui veut se libérer des souffrances de l'existence. D'un point de vue plus ésotérique, le sperme, qui caractérise la masculinité et l'état de singularité, se transforme en Bodhicitta (esprit éveillé) au sommet du crâne. Cette Bodhicitta est physiquement et spirituellement la féminisation et l'état d'universalité du sperme ainsi transcendé. C'est dans cette mesure que les polarités de l'homme s'équilibrent et que l'expérience du Cosmos devient totale, complète et cohérente. Pour illustration, c'est ce que représente la protubérance crânienne du Bouddha. Que Bouddha ait fait ce chemin dans la solitude montre par ailleurs que nous n'avons pas besoin de partenaire pour cette ultime expérience. Bien entendu, s'il se présentait une partenaire, elle serait naturellement reconnue comme une grâce divine et n'en serait elle-même que plus heureuse !

Pour finir, je voudrais insister sur un sujet que votre question n'évoque pas mais implique. Ce n'est pas la meilleure idée que de vouloir seulement se relier au divin via la chakra coronal. Lorsque Kundalini-Shakti aura exploré et traversé cette région, que pensez-vous qu'il va arriver ? Elle va s'unir à son amant (Shiva) et tous deux vont se dissiper dans le grand Cosmos, vous laissant là comme un bout de viande à moitié consommé. Vous n'aurez plus qu'à mourir car le parcours aura été consommé et vous disparaîtrez aussi dans cette belle extase, pour toujours. C'est ce qui est aussi arrivé à Bouddha. Après son éveil, il a tourné en rond pendant une semaine : "Qu'est-ce que je fais maintenant... Qu'est-ce que je fais ? Tous mes maîtres sont morts et les autres gens ne comprendront rien à ce que je pourrais leur dire !" On raconte que, finalement, les dieux et déesses, témoins du drame, ont tenu concile et enjoint le jeune homme d'aller bosser un peu ! Alors Shiva-Shakti est redescendu dans son cœur qui s'est mis à rayonner d'amour et de compassion dans toutes les directions de l'Univers. Il a quitté son ermitage et s'est engagé à aider ses semblables de mille manières. Son illumination s'est transformée en amour, en amour total et inconditionnel. C'est très important. Vous ne pouvez pas "rayonner d'éveil". Ça ne veut rien dire du tout. L'amour, oui, est l'habit lumineux de l'éveil. C'est la caresse universelle du Guru, la seule manifestation éveillée que nous pouvons tous sentir. En termes plus techniques, l'élévation devrait se conclure en bénédiction et l'expérience être ramenée au centre de l'être, dans le chakra du cœur. C'est la place et le siège glorieux de Kundalini, qui n'est plus Kundalini d'ailleurs, mais le "couple divin", l'état absolu de non-dualité, base vide et pure de notre être. Aussi, je trouve judicieux de prendre cet engagement d'amour actif dès maintenant, car rien ne garantit que vous aurez la même présence d'esprit que le Bouddha lorsque Kundalini-Shakti vous fera danser dans la joie folle et extatique de l’Éveil. D'ailleurs, nous devrions dispenser sans cesse de l'amour, aimer nuit et jour, par nos gestes, nos paroles et nos pensées, car l'amour contient l'éveil alors que l'inverse n'est pas aussi certain. Ah ! Si vous aviez été une femme, je n'aurais pas eu besoin de donner tant de détails !

Ne restez pas dans la solitude, vous risquez de perdre du temps alors que la vie est courte. Venez vous entraîner avec nous. Il faut parfois tellement d'incarnations avant de poser une question comme la vôtre !

Sat Nam !
Navjeet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*