La respiration du feu

Vous venez de découvrir cette étrange pratique qu'on nomme la respiration du feu ?

colonne-feu-shivaSachez avant tout que cette dénomination ne rend pas compte de toutes les implications de la pratique. Son vrai nom est : Agni Pran.

Agni est une divinité liée à l'élément Feu du Cosmos. Son nom se retrouve dans le mot "Agneau" qui n'est d'ailleurs pas sans rapport avec "igné"... Pensez aussi à l'agneau sacrificiel. Avec cette respiration brûlante, nous sacrifions quelque chose : poisons, toxines, pensées négatives, émotions perturbatrices, souvenirs obsolètes...

Il y aurait donc beaucoup à dire sur la symbolique de l'agneau qu'on égorge, sa pureté (blanc) et sa vie intime (rouge), le sang qui se répand au dehors, le travail secret du yogi qui unit en lui-même le sperme et le sang, "incarnations élémentales" de l'amour universel et de la sagesse cosmique, ce qu'on recherche par la stabilisation puis l'union de prâna et apana.

Dans la forme ancestrale du Kundalini Yoga, Agni représentait ce qu'on nomme aujourd'hui Kundalini-Shakti et la notion de "chaleur spirituelle intense" était très importante. C'est cette chaleur (tapas) qui offre à la fraîche Kundalini-Shakti l'opportunité de s'éveiller et de se mettre en fusion pour s'unir à la conscience cosmique.

Enfin, le travail d'Agni Pran ressemble, mais reste différent en pratique et en effets de Kapalbhati que les hatha-yogi connaissent bien.

 

Agni Pran : un fondamental du Kundalini Yoga.

Elle peut être pratiquée par tous et apporte de nombreux bienfaits. Son principe de fonctionnement est simple : l'expiration est dynamique et l'inspiration est détendue. On peut dire qu'il s'agit d'une respiration inversée. Elle est assez rapide, 2 à 3 respiration par seconde. Elle ne nécessite pas d'effort et est vécue la plupart du temps comme une "détente stimulante". Le yogi doit la maîtriser dès le début en appliquant quelques consignes simples. Tout d'abord, si vous la pratiquez assis (vajrasana ou padmasana), étirez la colonne sans exagération et veillez à effacer légèrement la courbure de la nuque en rentrant le visage. Respectez votre cambrure physiologique. Si votre bassin n'est pas positionné correctement, vous pouvez vous faire mal aux lombaires. Expirez l'air par le nez en poussant rapidement et fortement le nombril vers la colonne vertébrale, puis relâchez immédiatement cette pression. L'inspiration se fera toute seule.

Débutant, commencez lentement en posant une main sur l'abdomen afin de bien ressentir le fonctionnement de cette respiration et en particulier les muscles impliqués dans le travail. La respiration du feu prend effet lorsqu'on observe un rythme constant et rapide. C'est le contraire d'une respiration superficielle, souvent impliquée dans les désordres émotionnels et les pensées négatives.

On peut ressentir au début quelques douleurs qui ne dureront pas. En général, un débutant a tendance à utiliser plus de muscles que nécessaire. Mais avec un peu d'entraînement, cela changera et vous vivrez cette respiration comme une véritable relaxation, même à un rythme effréné! Elle vous conduira à l'extase et à l'intelligence.

Veillez à garder le visage, la poitrine et le reste du corps détendus et essayez d'harmoniser la quantité d'air absorbée et rejetée. Pour trouver cet équilibre, vous pouvez démarrer avec les poumons pleins en évitant d'inspirer lors des relâchements de l'abdomen jusqu'à ce que vous ayez besoin de reprendre de l'air. L'équilibre viendra de lui-même. Si vous ressentez des points de côtés, c'est que votre capacité pulmonaire est insuffisante et que vous n'avez pas encore trouvé cet équilibre. Soyez patient. Vous pouvez aussi ressentir de la fatigue dans l'abdomen et les poumons. Parfois, certains se sentent complètement désorganisés et ne savent plus quel muscle doit faire quoi! C'est normal. Commencez par 3 minutes et relaxez-vous 2 minutes. Vous pourrez augmenter ensuite par paliers de 3 minutes, jusqu'à une vingtaine de minutes, voire plus.

 

femme-aztequeLa respiration du feu nettoie le mental de ses pensées négatives et apaise les états émotionnels intenses.

Si vous souffrez de nerfs fragiles, si vous avez besoin d'endurance pour faire face à une épreuve ou parce que vous êtes un athlète ou un travailleur de force, si vous êtes facilement ébranlé par les défis de l'existence, si vous êtes intoxiqué physiquement ou mentalement, cet exercice est fait pour vous. La respiration du feu accroit la résistance du système nerveux. Elle le "booste" même! Elle favorise aussi une meilleure circulation sanguine. Elle aide à tenir ses promesses et à mener à termes ses décisions personnelles. Excellent aussi pour les fumeurs, les drogués et les accrocs à la mal-bouffe, car elle nettoie le corps de ses toxines en accélérant leur expulsion via les poumons, les reins, et tout le système lymphatique. Elle stimule et globalise le rythme alpha du cerveau, ce qui implique un état de veille et d'attention détendus et sereins.

3 minutes de respiration du feu suffisent à nettoyer le sang. Au-delà, ses bienfaits sont nombreux. En voici quelques-uns :

  • Stimule le plexus solaire en libérant l'énergie naturelle à travers tout le corps
  • Stimule le rythme cérébral "alpha" quand elle est bien pratiquée
  • Accroît l'endurance physique et psychologique quand c'est nécessaire (survie, choc, compétition...)
  • Renforce un système nerveux s'il est affaibli
  • Stimule le centre (chakra) du nombril pour générer la constance, du courage, de l'engagement (tenir une promesse, se concentrer, faire face aux distractions inutiles...)
  • Aide à surmonter une dépendance tout en nettoyant des effets nocifs (drogues, sel, sucre, alcool, tabac, café, Mac Do, etc)
  • Accroît la capacité pulmonaire pour une meilleure santé et une plus grande joie.
  • Aide à se concentrer
  • Produit de l'énergie mentale et physique pour tout le système
  • Élimine les toxines et dépôts des poumons, de la trachée, des vaisseaux sanguins et des cellules
  • Permet de retrouver le contrôle dans une situation de stress ou de survie.
  • Recharge et restaure le champ magnétique de l'aura, impliquant une plus grande force intérieure et protection contre les influences négatives

Conseil : la respiration du feu, pratiquée intensément, assèche les poumons en stimulant l’évacuation des glaires mais aussi du mucus. Mangez des bananes (jusqu'à trois par jour) et y compris l'intérieur de la peau, et des produits laitiers (fromage et lait de brebis, ou lait de soja).

Et pour connaître et expérimenter les effets subtils de la respiration du feu, venez en cours!

Sat Nam!

8 Comments

    1. Bonjour,
      Une fois par jour, de préférence tôt le matin. Et surtout à jeun! 😉 Commencez par 3 minutes. Puis vous pouvez augmenter progressivement jusqu’à 31 minutes, voire plus. L’important est de permettre à l’énergie de la Kundalini de s’élever et de devenir de plus en plus subtile de niveaux en niveaux supérieurs. C’est pourquoi, si les effets se font sentir rapidement, il est inutile d’essayer de réaliser des performances de temps. Ensuite, méditez pour profiter pleinement des résultats. Comprenez que le prâna « chauffe » grâce à cette respiration, mais il doit aussi « refroidir » pour entrer dans un état de méditation profonde.

      1. Hamilton

        Bonjour,attention beaucoup de prof de yoga pratique un yoga totalement non authentique qui sinon rien à voir avec le yoga authentique a été complètement détourner. Concernant la Kundalini Yoga elle doit se faire sous protection du bienveillant et grand DIEU Shiva créateur du vraie yoga authentique , c’est Shiva qui donne la Kundalini Yoga mais il faut travailler sous sa protection, sans protection vous irez droit à l’abattoir. Ce qui vous disent que Kundalini monte en douceur et totalement faux la Kundalini est un tsunami il purifie , dégage nettoie en profondeur
        et enlève toutes nos fausses croyances,.. . Je suis dispo lance le sujet si vous avez besoin de plus d’information je pourrais vous informer

        1. Ah, mais seriez-vous donc Shiva en personne pour juger de l’authenticité du yoga des autres? 😉 Le yoga est expérience, uniquement expérience. Ce n’est pas Shiva qui a fait le yoga, mais les yogis, ceux qui le pratiquent et le perfectionnent depuis des millénaires, avec des réussites et des échecs…

  1. djemila

    je connaissais mais pas les bienfaits qu elle procure je la pratique 6 fois d affile quand j en ai besoin et que j y pense elle me permet de degager les tocxines digestives du torax et mieux respirer a present je vais la pratiquer regulierement et comme vous dites . merci beaucoup Djemila

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*