Les nouveaux cours en ligne pendant le confinement

Les centres de yoga et les salles réservées pour ces pratiques sont évidemment fermées. Mais nous n'en restons pas là et faisons le maximum pour que chacun-e puisse suivre continuer de suivre les cours à distance.

Comme la plateforme (Zoom) permet d'accepter un très grand nombre de participants, ces cours sont regroupés de la façon suivante :

Ces cours remplacent ceux prévus en présentiel dans votre abonnement. Pour les autres qui souhaitent profiter de l'occasion de découvrir ou pratiquer le Kundalini Yoga, un don libre est demandé.

 Espace des cours en ligne 

 

Ce nouveau confinement, à propos duquel il est sage d'envisager qu'il sera prolongé jusqu'en 2021, ne doit pas vous désoler mais au contraire vous offre une nouvelle opportunité : "donner du temps au temps" pour passer de la pratique collective à l'expérimentation personnelle intégrée à la vie quotidienne.

J'ai été très heureux d'éprouver votre motivation en ce début de nouvelle saison. C'est d'ailleurs la première fois où j'ai ressenti que vous aviez autant d'énergie, de soif d'apprendre et de progresser ! Cela m'a beaucoup apporté et j'en suis reconnaissant. J'espère que ça va continuer.

Pour rappel, le thème de cette année est le Prâna, précisément "comment entrer dans l'expérience du Prâna", "comment le toucher ou se laisser toucher", ce qui représente en yoga une évolution et un raffinement de la perception et de l'ouverture de la conscience à une dimension supérieure par rapport à la tyrannie du mental ordinaire. Je refuse que cette belle énergie, la vôtre, retombe comme un soufflé. Alors, keep up ! Et patience également...

Plaidoyer pour la sadhâna

Certain-es pratiquent peu ou pas à la maison. Mais désormais vous êtes plus ou moins assignés à résidence ! S'il vous plait, et si c'est votre cas, mettez cette situation à profit pour confectionner au moins un "embryon de sadhâna".

La sadhâna, c'est ce qui rend les yogi-nis libres et lumineux. C'est un temps sacré dédié à la Lumière, un temps secret entre soi et Soi, un temps merveilleux pendant lequel vous avez l’occasion de découvrir "un autre être", une face cachée mais bien réelle et que vous pouvez prendre dans vos bras.

Vous le savez, je pratique souvent la nuit. C'est un moment magique et très facilitateur. C'est difficile quand on travaille toute la journée, parfois à contrecœur, et c'est pire encore avec une famille à gérer. Mais ce n'est pas impossible. En tous cas, c'est maintenant l'occasion rêvée. La nuit ou très tôt le matin est un moment privilégié. La différence entre une pratique vers 2 à 4 heures et celle entre 4 à 6 heures est que lors de la première votre corps est très détendu, souple et le mental parfaitement silencieux alors que durant de la seconde, vous êtes déjà un peu raides avec un mental rêveur. Autrement dit, plus la sadhâna est tardive, plus elle doit être dirigée avec douceur et cette recommandation s'inverse à partir de midi.

 

 

 

 

close
Abonnez-vous à notre newsletter et restez branché·es !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *