Faites l’amour, pas la guerre !

Ça n'a plus tellement de choses à voir avec le yoga, mais tant pis...

Je voudrais vous parler du chiffre et du nombre 7, car à l'instar d'autres textes, cela m'a été demandé, non par des anges ou des extraterrestres mais bien par des personnes !

De tout l'Univers nous pouvons mettre en exergue nombre de lois mathématiques régissant son fonctionnement et participant directement de sa créativité aussi exubérante que spontanée. Il en est du 7 comme de tout autre chiffre, de tout autre nombre et de toute équation, depuis la plus simple identité remarquable jusqu'à la constante de Ninive.

"L'Univers est régi par le Nombre" dit Pythagore (et non par "les nombres", comme certains le traduisent).

Citons, pour illustration et par exemple, le serpent à 7 têtes qui s'éleva dans le dos du Bouddha pour le protéger sur le chemin de l'éveil. Le chiffre 7 symbolise ici une assurance, une garantie du succès définitif du jeune homme en quête de délivrance et qu'il ne doit qu'à lui-même en dépit de toutes les oppositions intérieures et extérieures. En un mot, 7 est le chiffre du changement de paradigme, la fin au samsâra s'ouvrant sur l'espace du nirvana, de la délivrance.

Plus tard, après le plein éveil, actualisé lui aussi en 7 jours, il resta dans son lieu de résidence durant 7 autres jours avant de prendre la décision de partager son expérience, ce qui déclencha le plus incroyable mouvement spirituel athée du Mooonde ! 😉

Dans la philosophie indienne, mais aussi grâce à l'observation profonde induite par le yoga, on distingue 7 champs énergétiques (chakra) majeurs. Ce qui n'est d'ailleurs pas très juste, et c'est important. En effet, l'humain est dotés de 6 chakras majeurs sur lesquels il peut agir, par la pensée, le souffle, l'exercice, tout en restant "dans" son incarnation, relativement prisonnier, puis un septième qui se trouve être extra-corporel et impersonnel du point de vue de ce que nous appelons l'ego. Ce champ, situé au-dessus du crâne est le siège où une rencontre de la conscience individuelle avec le Réel est possible. Mais la notion de lieu n'est toutefois qu'un concept très limité. Nous pourrions tout aussi bien considérer que le septième chakra est l'Univers tout entier, ou encore la conscience cosmique, le divin, que sais-je... En tous cas, lorsque notre expérience se situe au-delà des instances du sixième chakra, ici aussi un nouveau paradigme prend effet.

Moins romantique, en amont de son discours sur le "Grand Reset" initialisant l'installation du nouvel ordre mondialiste basé sur la cryptomonnaie et autres formes de spoliation des peuples, il fut suggéré fortement à Christine Lagarde de parler du chiffre 7 en introduction, ce qu'elle fit sans trop y comprendre grand-chose. Ici également, il s'est agit d'initier un mouvement qui se voudra irrésistible par le travers d'une fracture économique et sociale irréversible. Je n'ai hélas pas retrouvé les sources (merci si quelqu'un peut s'en charger).

Au passage, même Dieu dit-on, accomplit son travail de création de l'Homme en 6 jours et chôma le septième !

D'ailleurs, il est très probable que cette explication biblique proviennent des Sumériens qui consignèrent 6000 plus tôt sur des tablettes la mémoire de la création génétique des humains à partir d'humanoïdes stupides et improductifs. Il y eut d'abord 6 tentatives, toutes négatives et vouées à un échec certain : un être stérile, un autre incontinent, un hermaphrodite, un asexué, un malade du foie, et un du cœur. Mais on changea de "dieu inséminateur" (le précédent ayant fait une dépression à la suite de ces échecs successifs !), et le septième fut un succès, ce qui initia la production en série des ADAMA qui, bien que stériles au début, finirent en s'accouplant avec les dieux créateurs à se reproduire entre eux. Ici aussi, même un "mauvais 7" parvint à trouver le chemin de la transformation et de l'évolution.

Dans beaucoup de traditions, dont celle du Bouddha, nous considérons que le chiffre 7 et/ou un de ses multiples, est un marqueur de changement de paradigme. Par ailleurs, un cycle complet est réalisé au bout de 21 jours (7 X 3) dans certains cas et de 28 (7 X 4) dans d'autres cas. De même, la conscience d'un être décédé est-elle censée accomplir un cycle complet de changement (Bardo) en 49 jours (7 X 7) si rien de fâcheux ne survient.

Le gvt a donné également un "permis de tuer" (décision unilatérale de non-traitement) aux personnels hospitaliers et un dédouanement dans les Ephads (Brigades d'Intervention Rapide au Rivotril) pour les anciens de plus de 70 ans, les reléguant au stade de déchets inutiles. Peut-être s'est-il aussi inspiré de l'agent secret 007 doté du même permis ?
Le système sexagésimal (6 étant la limite) permet d'exprimer assez bien la rigueur universelle de l'invariance, et c'est à partir de ce système que le chiffre 7 prend son sens en tant que création, renouvellement (6 + 1), déploiement au sein même d'une constante invariable, tels les 7 jours de la semaine dont le septième revêt un caractère d'exception alors que chaque jour est pourtant composé de multiples de 6 (60 secondes pour une minute, 60 minutes pour une heure...)
C'est que le chiffre 6 n'est pas un nombre entier. On peut le couper en 2, en 3. On peut lui barrer la route, comme Satan se mettant en travers du chemin. Le 7 n'est pas divisible, il ne peut être cassé. En quelque sorte, il est Un ! En on ne peut que le multiplier sans fin. C'est à cela que je veux en venir : 7 est l'opportunité du renversement, du changement, car il démarre un nouveau cycle, désarmant ainsi l'immobilité du 6.
En Karam Kriya (numérologie sacrée des Sikhs), le 7 est aussi une opportunité, un "chiffre bascule" qui nous demande de réaliser que les événements du passé n'existent absolument plus, et nous dit qu'il est possible de connaître la paix. La question est toujours pressante : quand cesserez-vous d’avoir peur ? Ou de vous attacher ? Qu'allez-vous faire ?
Mais continuons... J'ai vu passer sur les réseaux une plaisanterie bien naïve représentant notre chère Blanche Neige consternée car elle n'était plus entourée que de 6 nains, le groupe ayant décidé d'isoler Atchoum pour cause de "grippe". L'auteur ne croyait pas si bien dire ! Que se passe-t-il lorsqu'un groupe décide spontanément de se réduire à 6 en mettant en quarantaine le septième compagnon malade ? Il se ferme et se piège lui-même. Et ici, Atchoum, le "contaminé" représente pourtant l'ultime chance que Blanche Neige (la conscience pure) soit préservée dans sa complétude. Finalement, la plaisanterie n'est pas si amusante, n'est-ce pas ?
C'est ce qu'on vous demande également: vivre dans la distanciation et la solitude et ne jamais dépasser 6 personnes dans les regroupements privés. Restez à 6, immobiles et paralysés et virez le contaminé, mettez-le en quarantaine et sans doute bientôt dans des "centres spécialisés", et tout ira pour le mieux, rien ne changera (sauf en pire). Ce chiffre n'est pas un marqueur choisi au hasard. En végétant à 6, vous n'avez aucune chance.

Ce genre de manipulation n'était pas nécessaire au premier confinement car on pouvait compter sur le civisme des français et (en faisant beaucoup d'efforts et en pardonnant l'incompétence volontaire du gvt) on aurait pu y trouver quelque justification. Mais celui du 28 octobre représente une attaque frontale contre le peuple sur fonds de manipulations et de mensonges plus que criminels. Il faut ici une stratégie ésotériquement forte pour faire passer la pilule et affirmer son pouvoir en usant de stratégies difficiles à détecter. C'est pourquoi la date de l'annonce, que nous connaissions bien avant l'annonce elle-même (la plupart des groupes, PSA par exemple, s'étaient déjà organisés tout en lâchant quelques "fuites") n'a pas non plus été choisie au hasard. Additionnons à la méthode de divination chinoise (et pas que) tous les chiffres de cette date du 28/10/2020. Cela donne 2058, soit en additionnant les chiffres de nouveau le nombre 6 ! Cette loi est une loi de blocage, de division, de désagrégation. On le sait, on le vit, certains très amèrement. L'intention est de tout verrouiller, empêcher la pensée, la réflexion, la contestation.

Ah mais, peut-être sont-ils les seuls à connaître la numérologie, la géométrie sacrée, et toutes ces saloperies de sorcières infectées ?

Ne doutez pas qu'en transgressant cette injonction quasi diabolique vous ouvrez la porte, et restaurez votre pouvoir d'initier un renversement des forces d'asservissement du monde. "Ils" savent, et "ils" ont peur. Ce ne serait qu'un début, une vague ridicule, mais aussi une marée montante impossible à freiner. Le pouvoir du peuple est effrayant.

C'est le moment de s'unir, de créer d'innombrables réseaux (jamais à moins de 7 personnes) tels le mycélium qui protège, nourrit, sauve et informe toute forêt survivante.

7 est ou peut être le chiffre de la bascule, de la cessation du paradigme des anciens mondes établis, faussement immuables, soi-disant indestructibles, et en tous cas ravageant les âmes et la planète.

Alors, vous savez ce qui vous reste à faire. 7 est l'ouverture au changement, l'ouverture du cœur et de la conscience. Avec l'énergie de l'action en sus, cela fera 8, le chiffre de l'infini, le chiffre de tous les possibles, de la co-création du retour à la Nature, à l'Amour, à la Sagesse. Et même si Atchoum devenait un ennemi, accueillez-le, prenez-le sous votre aile et alors s'initiera une spirale de changement qui l'emportera lui aussi vers la libération.

C'est pourquoi je dis toujours qu'ensemble, tous sans exception, nous vaincrons ou nous mourrons. Il n'y a pas d'alternative, pas de voie du milieu du genre "eau tiède", la "chèvre et le choux"... Trop tard pour ces conneries !

La bise
Navjeet

PS Et faites l'amour, pas la guerre !

close
Abonnez-vous à notre newsletter et restez branché·es !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *